Monday, February 22, 2010

Back to Savon Vert

Bonsoir a tous,

Voila un post qui date ...
Ces derniers temps, ma barque est prise dans les vagues et je perd un peu le fil de ma route.
Mais j'arriverai toujours a reprendre le cap.

Beaucoup de choses ce sont passe ces 10 derniers jours.
Alors je vais essaye de les resumer sans l'aide d'article.

J'ai beaucoup lu des sites Mauriciens, Francais, Anglais, Sud Africains ...
Internet cette source de savoir infini ...

Alors pour résumer un peu la situation.

Il me semble que le 18 Fevrier dernier, le projet de consultation du MID a ete lance.
Cette consultation s'effectuant au niveau international se termine fin mars et debouchera sur l'etablissement d'un green paper.
Une fois ce green paper approuve, le white paper prendra la releve et c'est celui ci qui drivera la politique de l'ile dans le domaine de l'environnement. ( c'est marrant de voir a quel point ce mot est generaliste)

J'ai croise Paolo Tibaldeschi qui travaille a l'UNDP dans le departement sauvegarde des recifs, et il m'a confirme que l'UNDP travaille avec les differents acteurs sur l'etablissement du Green Paper.
J'espere pouvoir lui soutirer plus d'informations la prochaine fois que je le croise :)

J'appelerai Jean Bruno de Mission Verte, je suis sur qu'il est sur le coup egalement.

Mission Verte qui est victime de sont succes depuis quelques semaines : Les bennes de recyclages ne se desemplissent pas...

Sinon, la presse confirme le retour des subventions des chauffe-eaux solaire. A hauteur de 5'000 rs, le beneficiaire devra montrer patte blanche et respecter un cahier des charges afin d'epurer les profiteurs.

Du cote des recifs, un article est paru dans le journal ce week end. Il est possible de replanter les coraux et c'est ce que fait Gaj Pyndiah. Cf l'article...
Source : L'express du 21 Fevrier 2010

Je lis beaucoup d'article sur le photovoltaique et l'eolien. Regarde la situation en France et en Europe. D'ailleurs saviez vous que l'Allemagne et l'Espagne sont les plus gros producteurs d'energie solaire du monde ? ... je dois retrouver les chiffres.

Mais je vois que la bataille fait rage en ce moment en France. Le gouvernement essayes d'ejecter les opportunistes en reajustant la grille tarifaire des achats, et cela penalise les profesionnels du secteurs...

Je me demande comment ca va se passer ici.

D'ailleurs la semaine derniere je suis tombe sur un article de l'express, metant en avant la vente de panneaux photovoltaiques a des particuliers.
La directrice annonce que pour auto-alimenter a hauteur de 2'500 rs par mois, il faut investir 300'000 Rs.
Apres avoir effectue des recherches, il faut compter 0,5 % de perte d'efficacite / an pour une duree de vie de 20 ans environ. (je parle pour des panneaux aux normes EU)

Je ferai un petit calcul demain car ce soir ...

Bonne soiree

Greg




4 comments:

  1. Bonsoir, merci une fois de plus à Greg pour ce blog et ces posts.

    Je me permets de réagir au sujet du photovoltaïque qui me touche particulièrement.

    Rappel rapide du système : en France (comme dans d'autre pays et comme probablement bientôt à Maurice), l'Etat rachète le courant produit par les petits producteurs d'énergie solaire. C'est à dire que le courant, les kWh "fabriqués" par des panneaux photovoltaïques, est revendu - et non pas directement consommé / utilisé.
    Le prix de rachat par l'Etat de chaque kWh étant 3 à 6 fois plus important (en fonction des configurations) que le prix de vente aux consommateurs, le photovoltaïque connaît un essor sans précédent en tant que support d'investissement. En effet, il devient très intéressant, pour un professionnel disposant de grandes surfaces de toiture par exemple, d'investir en panneaux solaires pour produire de l'électricité et de revendre sa "production". Le chiffre d'affaires ainsi généré peut atteindre des sommes importantes permettant un retour sur investissement relativement rapide (8/12 ans pour une durée de vie de l'installation de 20/40 ans).

    Ceci étant dit, le gouvernement français à effectivement modifié récemment les règles de calcul définissant le prix de rachat. Il est dit que cela tend à "freiner" l'élan qu'a connu le secteur en France depuis 2 ou 3 ans. A mon avis, cela devrait (surtout) freiner l'expansion de la bulle spéculative qui était en train de gonfler à grand coup de centimes d'euro par kilowatt. Cela permettra-il aussi "d'éjecter les opportunistes" ? Cela "pénalisera-t-il les professionnels du secteur" ? Je n'ai rien contre les opportunistes et les vrais professionnels - ceux qui travaillent bien et honnêtement dans un esprit "gagnant / gagnant" - continueront de faire leur beurre à mon avis. La vraie question maintenant, la bonne question si je peux me permettre est bien celle posée dans ce post : "comment ça va ce passer ici" !?

    Le projet "Maurice : Île Durable", lancé en 2007 par le gouvernement mauricien, le plan "Small Independent Power Producers", et, tout simplement, le progrès qui est en marche... tout ça va contribuer à ce que le photovoltaïque se développe aussi (enfin !) à Maurice.
    En effet, ce secteur d'’activité devrait connaître j'imagine un essor sans précédent sur l'Île. Une multitude de nouveaux acteurs - parfois sortis la veille d’'un tout autre domaine n'ayant strictement rien à voir - attirés par une perspective d’argent facile, se mettront probablement en place avec plus ou moins de succès et d'’éthique. L'étude du cas français est intéressante en la matière...

    Sauf erreur, les Mauriciens sont concernés par le montant de leur facture d’électricité, mais aussi, de + en +, en tout cas je le pense et l'espère, par les problèmes énergétiques de leur Île. Ils souhaitent jouir d’un bon niveau de confort, mais désirent aussi contribuer à la lutte contre les pollutions.
    Les panneaux photovoltaïques représentent un espoir considérable pour la préservation de notre environnement. Leur incroyable pouvoir de transformation de l'énergie solaire en électricité et leur fiabilité à toute épreuve font de cette technologie une des solutions d'avenir indispensables pour répondre à la problématique énergétique de l'Île et à la situation écologique de la planète.

    SUITE SUR UN AUTRE COMMENTAIRE

    ReplyDelete
  2. SUITE DU PRECEDENT COMMENTAIRES

    "Comment ça va se passer ici" !?

    Le Central Electricity Board est à l’origine d’une étude menée actuellement par des consultants expérimentés afin de déterminer, entre autre, le prix auquel le kWh pourrait être racheté aux petites et moyennes installations (<50 kWh) photovoltaïques.
    Certes, le prix de rachat - “Grid Code” - est déterminant dans l’approche économique d'un projet d'investissement dans le PV (PhotoVoltaïque). Il sera théoriquement communiqué officiellement (ce n'est pas encore le cas je crois) début 2010. Plus ce tarif de rachat sera élevé, plus les producteurs pourront valoriser leur production électrique et ainsi arriver à un temps de retour sur investissement inférieur. Mais, plus il sera élevé, plus le PV sera perçu comme un support d'investissement financier... avec son lots de dérives possibles.

    Ce facteur purement économique - certes intéressant - n'est pas le seul à prendre en considération à mon avis. Un autre des atouts du photovoltaïque c'est la possibilité qu'il offre d'individualiser, de manière relativement simple, les moyens de productions. Un bâtiment = une source de production d'électricité verte ! Décentraliser les moyens de production d’électricité pour responsabiliser, pour ne plus gaspiller (dans le transport de l'énergie notamment), pour "autonomiser" les foyers, pour alimenter des sites isolés, ...
    Proposer une connexion plus directe à la source d’énergie que nous consommons pourra favoriser notre prise de conscience de l'impact qu'ont nos actions (passer l'aspirateur au lieu du balai par exemple ;-) sur notre environnement. Cet aspect là aussi doit être pris en considération. Le photovoltaïque n'est pas un produit financier (ou pas seulement...). Si l'approche du gouvernement mauricien, des professionnels de la filière naissante et des mauriciens n'occulte pas ceci, le photovoltaïque sur l'île sera un vrai bonheur !

    Prions pour qu'il en soit ainsi ! J'y crois et j'ai confiance.

    Amicalement,

    Jérémie

    ReplyDelete
  3. Jeremie ! Merci pour ton commentaire !
    Impressionnant mais surtout vraiment bien ecrit. As tu un email ou je peux te contacter directement ?

    ReplyDelete
  4. Avec plaisir !
    Mais je te l'envoie sur ta boîte mail perso ;-)

    ReplyDelete

http://www.mauritiusblogtracker.com