Sunday, April 4, 2010

Recyclage Ampoule

Bonsoir a tous,

Voici un petit article sur le Recyclage des ampoules a basse consommation.


"Gérard Margéot Lumiére sur le recyclage

Lumineuse. L’idée de Gérard Margéot pour traiter les ampoules basse consommation usagées. Les recycler. Il attend le feu vert des autorités.

Dés que Gérard Margéot a appris la dangerosité des ampoules basse consommation, il n’a eu qu’une idée en tête : les recycler. « La vapeur de mercure que contient une seule ampoule peut contaminer 30 000 litres d’eau. Quand une telle ampoule se brise dans une chambre, il faut tout de suite ventiler la piéce pour éviter d’inhaler ses vapeurs hautement toxiques », prévient-il. Il explique que le pays importe dix millions d’ampoules basse consommation par an, chiffres fournis par les autorités. Et il ajoute : « C’est une tonne et demie de mercure qu’on aura sur les bras dans quelques années. De quoi polluer à tout jamais toutes nos nappes phréatiques. » Le CEB a vendu à lui seul un million de ces ampoules en dix mois l’année derniére. Il mettra en vente un autre million sous peu. Une bombe à retardement pour l’environnement et la santé publique. Toutefois, devant ces chiffres alarmants, Gérard Margéot garde son calme. Pourquoi ? Il a eu une idée lumineuse et pense détenir une solution pour désamorcer la bombe. C’est le recyclage de ces ampoules, recyclage qui se fait déjà en Europe. Gérard Margéot n’est pas homme à attendre la derniére heure pour agir. Il entreprend déjà des démarches pour importer les équipements appropriés. Un investissement de Rs 30 millions. L’accord de principe pour le fi nancement par l’Agence Française pour le Développement (AFD), il l’a déjà. « Un accord de principe avec une petite condition. L’AFD nous demande de recycler en même temps les ampoules basse consommation de la Réunion, des Seychelles et des Comores », lâche Gérard Margéot. Une aubaine pour Maurice. Mais Gérard Margéot est suspendu aux décisions des autorités mauriciennes. C’est le ministére des Administrations régionales, responsable de la collecte des déchets ménagers, qui doit mettre en place des structures pour que les ampoules basse consommation qui seront usagées dans trois ou quatre ans soient dirigées vers le centre de recyclage. Et en quoi consiste le recyclage de ces ampoules ? Ces derniéres sont en fait brisées, les culots séparés des parties en verre, les vapeurs de mercure absorbées et neutralisées, et le tout réduit en petits morceaux. En attendant de mettre son projet en route, Gérard Margéot propose aux autorités une ampoule basse consommation moins dangereuse. Celle qui contient de l’amalgame et qui retient le mercure quand elle se brise. Une bonne alternative."


Source : http://www.epaper.lexpress.mu/

No comments:

Post a Comment

http://www.mauritiusblogtracker.com