Wednesday, February 24, 2010

Vrac !


Maurice Bonsoir !

Les jours passent et la doc s'accumule.

Le dernier OSMOSE est sorti hier.
Je vous le met tout de suite Online. Mais comme toujours vous pouvez le retrouver sur le site de Lexpress : www.lexpress.mu

Et voici la seconde partie :



Un Article du Journal le Mauricien, mais provenant d'une source, donc je n'ai pas la date de l'article :

ÉNERGIE RENOUVELABLE Projet Une ferme photovoltaïque à Maurice La firme allemande Alu-Teck, spécialiste des énergies renouvelables, particulièrement de grands travaux d'intégration des solutions photovoltaïques, a déposé la semaine dernière un projet de construction d'une ferme photovoltaïque auprès du gouvernement mauricien. Son représentant à Maurice, Deven Maulloo, indique que cette ferme, qui sera basée à deux endroits différents à Maurice, devrait produire 6 MW d'électricité à partir de la photovoltaïque. Ce projet sera monté en deux phases de 3 MW chacune, au coût de 6 millions d'euros, sur des terres dans la région du nord-ouest " Notre équipe technique allemande a effectué plusieurs visites à Maurice et à Rodrigues en vue d'évaluer notre besoin en énergie alternative, soit verte et renouvelable. Elle y a considéré le modèle le plus approprié pour notre île ", déclare M. Maulloo. Les analyses et études techniques de cette équipe ont démontré, selon notre interlocuteur, que le système le plus approprié pour Maurice est la photovoltaïque. Alu-Teck propose, donc, ce système qui n'est pas à réinventer, mais à mieux adapter aux besoins des Mauriciens. C'est son intérêt pour les énergies renouvelables qui a mené M. Maulloo en Allemagne, il y a quelques années, où il a pu voir lors d'une exposition sur les énergies renouvelables les différents systèmes proposés, dont la photovoltaïque. " Je me suis intéressé parce qu'on avait commencé à parler du concept Maurice, Île Durable (MID). C'est à nous, Mauriciens, de concrétiser ce concept. Quel bon moyen de le faire en proposant la photovoltaïque pour la production d'électricité ! " déclare-t-il. Tous les autres systèmes proposés en matière d'énergies renouvelables sont chers, selon lui. " L'éolienne restera du vent car les vents sont imprévisibles. Que faire lorsqu'il n'y a pas de vents ? " s'interroge-t-il, en estimant que ce système de production d'électricité ne cadre pas avec la démarche du gouvernement de créer des petits producteurs d'électricité à Maurice. " Nous ne pouvons compter sur les vents mais nous pouvons le faire avec le soleil car nous avons à Maurice plus de 1 400 heures d'ensoleillement dans l'année, plus que le double comparé à l'Europe. Donc, l'avenir c'est la photovoltaïque ", fait ressortir M. Maulloo. Pour commencer, le représentant de Alu-Teck a fait installer des panneaux chez lui à Vacoas, il y a six mois, pour évaluer la performance de ce système. " Il me donne entière satsfaction ", déclare-t-il. Selon lui, la valeur de la production d'électricité avec ses panneaux équivaut à une économie d'au moins 25 % sur sa facture d'électricité." J'obtiens, donc, au moins 25 % de mon énergie du soleil. Si je veux augmenter ce pourcentage, je dois installer d'autres panneaux sur le toit de ma maison ", dit-il. M. Maulloo est ravi de la démarche du gouvernement, qui va mettre en place un grid code pour les petits producteurs d'électricité. Ce qui va leur permettre de vendre l'électricité produite durant la journée au Central Electricity Board (CEB)." C'est le plus grand bien que l'État puisse faire pour aider à la réalisation du concept MID. En plus, nous pouvons vendre l'électricité que nous produirons à la maison ", souligne-t-il, avant d'estimer que Maurice pourra devenir une île durable en cinq à dix ans grâce à l'énergie verte.


Et pour finir un article de l'Express (encore) concernant les IPP :


Et part 2 :

L'article date du 12 Fevrier dernier.

Savert von votre !

No comments:

Post a Comment

http://www.mauritiusblogtracker.com